Image du moment

Connexion



Rendez-vous

Le mois dernier Février 2018 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 5 1 2 3 4
week 6 5 6 7 8 9 10 11
week 7 12 13 14 15 16 17 18
week 8 19 20 21 22 23 24 25
week 9 26 27 28

Votre météo


Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
Échinococcose PDF Imprimer Envoyer

La fédération des chasseurs des Yvelines a demandé aux présidents de chasse d’informer la population par l’intermédiaire des mairies sur les dangers de l’Échinococcose maladie contractée en mangeant ou touchant des baies ou herbes à moins de 1 m du sol. Cette maladie est transmise principalement par le RENARD et est responsable d’environs 30 décès par ans.

 

Ne touchez jamais un renard mort et évitez de manger des baies ou fraises sauvages.

 

L'Échinococcose alvéolaire: Échinococcose multilocularis est un ténia très proche d'Echinococcus granulosus dont l'adulte parasite l'intestin grêle du renard (et éventuellement de quelques autres canidés sauvages) et dont la larve peut se développer chez l'homme entraînant l'échinococcose alvéolaire.

Effectivement c'est une "saloperie" avec possibilité de contamination humaine :

  • l'homme est réputé pour se contaminer accidentellement en ingérant les œufs microscopiques du parasite
    • contact à la bouche par des mains souillées
    • au contact direct avec des animaux parasités (chien et chat principalement, et éventuellement campagnol, renard ou autres canidés)
  • en manipulant de la terre, elle-même souillée (jardinage) par la consommation de plantes et fruits souillés

L'échinocoque est insensible à la congélation, mais il est tué par la chaleur (cuisson).

Par ailleurs, il a besoin d'un minimum d'humidité pour survivre. Le séchage à l'air ou au four est donc une bonne solution pour éliminer les œufs.

Un lavage soigneux des plantes ou fruits issue de la cueillette est recommandé.

Envoyer cet article